Année 1849

Naissance de Edmond Célestin BERLAND.

Il épousera Amélie Eugénie THOIN.

Napoléon III (1808-1873), président de la République (1849-1852) puis empereur des Français (1852-1870).

Cette année là :

13 mai. Élections législatives : triomphe du « parti de l'Ordre ».

19 juin. Suspension du droit d'association.

26 mai. Séparation de la Constituante.

13 juin. Manifestation « montagnarde » : le parti de l’Ordre exile Ledru-Rollin.

27 juillet. Nouvelles loi contre la liberté de la presse.

27 novembre. Interdiction des grèves.

Eugène Delacroix décore la chapelle de Saint-Sulpice

 

Louis Napoléon Bonaparte, le futur Napoléon III , élu président de la IIe République en 1848, il entre en conflit avec l’Assemblée législative élue en mai 1849. La Constitution interdisant au président de se représenter à l’expiration de son mandat, il tente d’obtenir une révision constitutionnelle, repoussée par les législateurs le 19 juillet 1851. Décidé à rester au pouvoir, Louis Napoléon se résout à recourir à la force. Le coup d’État est dirigé essentiellement contre l’Assemblée.

S’appuyant notamment sur Morny, son frère naturel, financier corrompu, et sur le général de Saint-Arnaud, second chef de l’armée, le président fait proclamer, au matin du 2 décembre 1851, la dissolution de l’Assemblée et annonce un plébiscite l’autorisant à donner à la France des institutions impériales. Un début de soulèvement populaire, organisé par les républicains, est réprimé par les troupes commandées par Saint-Arnaud. Le 21 décembre 1851, une nouvelle Constitution, qui prélude à la restauration de l’Empire, est approuvée par plébiscite.

1849 : invention du béton armé par le français Joseph MONIER.

Armand Peugeot, (1849-1915), industriel français, fondateur de la société des automobiles Peugeot.

                                                                                                          page précédente