Année 1557

Naissance de Jean BALLARGEAU à 91 Saint VRAIN.

Il épousera Philippa BOISSY le 2 février 1582 à Saint VRAIN.

Cette année là :

Louis Ier de Bourbon, prince de Condé, (1530-1569), fondateur de la maison de Condé et chef militaire huguenot.

Né à Vendôme le 7 mai 1530, fils cadet de Charles de Bourbon, duc de Vendôme, il fut bientôt orphelin, élevé auprès de Marguerite de Navarre, puis du duc de Nevers. De 1551 à 1557, il participa avec zèle aux guerres contre l'empereur germanique Charles Quint. Avec le retour de la paix (1559), toute faveur lui étant refusée, il fut l'un des instigateurs de la conjuration d'Amboise dirigée par les huguenots contre François II (1560). Condamné à mort, il fut sauvé par la mort du roi suivie de l'accession au trône de Charles IX. Ayant pris la tête de l'armée des huguenots, il fut battu à la bataille de Dreux (1562) et mourut après sa reddition à la bataille de Jarnac, le 13 mars 1569, d'un coup de pistolet.

Henri II (de France) (1519-1559), roi de France (1547-1559), fils du roi François Ier et de Claude de France.

Né à Saint-Germain-en-Laye, Henri épousa l'aristocrate florentine Catherine de Médicis en 1533. Peu après son mariage, il prit pour maîtresse Diane de Poitiers qui allait exercer une grande influence sur la politique de Henri, après son accession au trône en 1547. Henri II continua la guerre menée par son père contre l'empereur du Saint Empire romain germanique Charles Quint, s'emparant des évêchés de Metz, Toul et Verdun, en 1552, et s'alliant aux protestants d'Allemagne, révoltés contre l'empereur, par le traité de Chambord (janvier 1552). À la faveur de cette lutte contre les Habsbourg et du conflit opposant la France à l'Angleterre, il laissa se développer la puissance de la maison de Guise. François Ier duc de Guise, repoussa ainsi en 1553, l'armée de Charles Quint qui avait assiégé Metz et, en 1558, reprit Calais, aux mains des Anglais depuis deux siècles. De 1556 à 1559, Henri II dut également affronter le fils de Charles Quint, Philippe II d'Espagne, qui défit l'armée française à Saint-Quentin en 1557.

Henri II mourut lors d'un tournoi contre le comte de Montgomery qui allait prendre la tête des huguenots en 1562. Trois fils de Henri II régnèrent après sa mort : François II, Charles IX et Henri III.

 

1555 à 1557, alors qu’il séjourne à Rome auprès de son cousin, Joachim Du Bellay consigne impressions et commentaires sous forme de poèmes. Il en résulte un recueil de 191 sonnets en alexandrins, les Regrets et autres œuvres poétiques, publié la même année que les Antiquités de Rome.

 

Heureux qui comme Ulysse, a fait un beau voyage,

Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,

Et puis est retourné, plein d’usage et raison

Vivre entre ses parents le reste de son âge !

 

Quand reverrai-je, hélas ! de mon petit village

Fumer la cheminée, et en quelle saison

Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,

Qui m’est une province, et beaucoup d’avantage ?

 

Plus me plaît le séjour qu’ont bâti mes aïeux,

Que des palais romains le front audacieux ;

Plus que le marbre dur, me plaît l’ardoise fine,

 

Plus mon Loire gaulois que le Tibre latin,

Plus mon petit Liré que le mont Palatin,

Et plus que l’air marin la douceur angevine.                  

                                                                    page précédente